ORGANISATION GROSSESSE : QUE FAUT-IL FAIRE AU 1ER TRIMESTRE ?
1er trimestre GROSSESSE Organisation

ORGANISATION GROSSESSE : QUE FAUT-IL FAIRE AU 1ER TRIMESTRE ?

C’est une question un peu rhétorique puisque je suppose que vous êtes toutes allé acheter un test de grossesse. Ici, on va développer un peu tout ce qu’il y a à faire pendant les 2 premiers mois, afin de pouvoir faire preuve d’un minimum d’organisation , ce qui va être indispensable si, comme moi, vous avez une tendance à la procrastination !

Personnellement, j’ai eu deux chances :

  • j’ai consulté ma gynéco à peine 15 jours avant de tomber enceinte (ce qui nous a bien fait rire)
  • je me suis rendu compte très vite que j’étais enceinte

 

OK, et donc une fois que j’ai fait le test ?

Cette consultation providentielle au mois de mars (donc celle qui a précédé de 15 jours, par le plus grand des hasards, ma grossesse) m’a permis de savoir exactement quoi faire au résultat du test de grossesse :

Appeler ma gynéco pour la/le prévenir et prendre un rendez-vous. Tout simplement.

Pour vous aussi, ce sera la première étape.

Cela peut vous paraître évident, mais croyez-moi, au cours de cette grossesse, rien n’a été évident pour moi. Tout le monde estime tellement qu’on doit forcément être au courant de tout, que personne ne nous explique jamais vraiment ce qu’il faut faire au cours de ces 9 mois, alors que les rendez-vous médicaux et les démarches administratives s’enchaînent à la vitesse lumière (surtout quand vous êtes un bon gros phobique de l’administration, un bancal de l’organisation et que vous avez une tendance à la procrastination. Oui vous êtes ici en terrain à risque).
C’est justement pour ça que j’ai entrepris ce blog : plus je pourrai donner d’infos, mieux ce sera !

Donc j’ai appelé, on m’a donné un rendez-vous en cours de 2e mois de grossesse, prescrit une échographie à 1,5 mois de grossesse pour contrôler que tout allait bien, et bien sûr : une prise de sang pour vérifier mon immunité à plusieurs maladies à risque au cours d’une grossesse, comme la rubéole, la listériose, la toxoplasmose, et pour confirmer les résultats du test !

Dès le début, on vous posera sans arrêt les 3 mêmes questions :

  • quelle est la date de vos dernières règles ?
  • quelle est la date prévue d’accouchement ?
  • Vous êtes à combien ?

À cette dernière question, il vaudra mieux connaître la différence entre “semaines de grossesse” et “semaines d’aménorrhée”.

  • le nombre de semaines de grossesse correspond au nombre de semaines passées depuis que vous êtes tombée enceinte
  • le nombre de semaines d’aménorrhée est le nombre de semaines passées depuis vos dernières règles.

J’ignore pourquoi, mais les professionnels de la santé utilisent plutôt ce dernier terme.

 

En attendant le premier suivi de grossesse, il se passe quoi ?

À partir de là, le temps peut passer très vite ou très lentement. Mais déjà, vous avez la prise de sang qui va vous confirmer ce que vous êtes en train de vivre. On vous donnera avec vos résultats une carte de groupe sanguin qu’il vous faudra conserver avec tous vos résultats d’analyse et vos échographies jusqu’à la fin de la grossesse.

Conseil organisation : gardez tous vos documents dans une pochette, un classeur, ou un lutin (afin d’avoir toujours tout sous la main. À chaque fois que vous irez voir un nouveau spécialiste, il vous demandera l’ensemble de ces documents. On vous les demandera également à la maternité lorsque vous viendrez accoucher. Oui, tous ! Alors mieux vaut être prévoyant dès le départ.

Mon geste de procrastinatrice : j’ai fait ce classement tardivement, au cours du 5e mois, mais ça m’a vraiment soulagée. J’ai choisi un lutin plutôt qu’un classeur pour ne pas avoir à fouiller dans les papiers que j’ai tendance à désordonner, et à perdre si les feuilles restent volantes !
J’y ai également glissé tous les papiers informatifs de la maternité que j’ai choisie.
De toute façon, côté organisation, je préfère toujours les cahiers aux feuilles volantes. C’est sans doute pour ça que le bullet journal me convient bien.

Si ce n’est pas déjà le cas, on vous prescrira aussi de l’acide folique et prendre un comprimé par jour. Cela aide le développement et la croissance du fœtus au cours des premiers mois. L’acide folique peut s’acheter sans ordonnance en pharmacie, donc si vous êtes enceinte, que vous n’en prenez pas encore et n’avez pas de rendez-vous médical dans l’immédiat, vous pouvez tout de même commencer à en prendre.

Vous pouvez d’ores et déjà arrêter de boire de l’alcool et de fumer. Enfin, si vous le souhaitez. Croyez-moi, enceinte, on n’est plus à une injonction près. Vous entendrez celle ci plus qu’à votre tour. À peu près tout le monde va vous dire comment vivre. Donc si un sujet est délicat pour vous, je vous invite à vous renseigner (vive internet !) afin de prendre une décision éclairée. Éclairé ne veut pas dire “LA bonne décision”, mais une décision qui vous est personnelle et qui ne souffrira pas d’une lacune quelconque qui pourrait par ailleurs vous la faire regretter.
L’alcool est un bon exemple, car vous pourrez trouver de nombreuses études sur sa consommation au cours de la grossesse, mais aussi comparer les recommandations selon les différents pays. Et, en fonction de votre consommation, vos envies ou vos dépendances (on ne va pas se voiler la face, ça arrive), prendre une décision que vous jugerez appropriée pour vous. N’hésitez pas, comme d’habitude, à en parler avec un médecin en qui vous avez confiance si vous avez un doute.

 

L’alcool et la cigarette

Tout à fait personnellement, je ne me serais pas risquée à la consommation d’alcool, qui peut gravement interférer avec le développement du fœtus. Malheureusement, on n’en sait encore de nos jours assez peu sur le sujet, et cette décision ne concerne que moi.

Ne croyez pas qu’il vous sera forcément facile d’arrêter l’alcool. Il est rarement vu comme une dépendance par les consommateurs courants car on minimise toujours son impact sur nos vies, mais cela peut être très difficile de s’en passer. L’alcool peut vous manquer. Ne dénigrez pas cette sensation, et tentez de la gérer de la façon la moins néfaste pour vous en terme de stress. Croyez-moi : vous êtes loin d’être la seule dans votre cas. Comme pour le tabac, vous pourrez trouver plusieurs méthodes pour vous défaire de cette possible addiction.

Pour la cigarette, il existe des méthodes assez impressionnantes comme l’acupuncture, mais il existe de nombreuses autres méthodes. Lorsqu’on est dépendant de quelque chose, moi je ne vois pas où est le problème à se faire aider. N’hésitez pas à expérimenter. Il est également désormais connu que pour les très grandes fumeuses, il vaut mieux parfois simplement diminuer à quelques cigarettes par jour plutôt que de générer un stress lié à l’arrêt qui serait plus nocif au bébé que le tabagisme. Écoutez vos convictions, soyez en accord avec vos valeurs. C’est ce qu’il y a de plus important, en tout cas à mes yeux !

 

L’échographie de contrôle, le 1er rendez-vous chez le gynéco

À 1,5 mois, vous avez peut-être déjà des nausées insoutenables (c’était mon cas) et luttez pour que ça ne se voit pas au travail. C’est aussi le bon moment pour une échographie de contrôle, si on vous en prescrit une (elle n’est pas obligatoire).

J’ai donc fait l’échographie de contrôle, et ça a été le soulagement : après tout ce temps dans le doute, toute cette histoire de grossesse est devenue concrète ! L’important à ce moment, c’est surtout de voir si tout va bien et est en place chez le fœtus. À savoir, à cette étape, la tête, les mains, les pieds, le ventre, le cœur qui bat. Et c’est déjà beaucoup.

Glissez les résultats de l’échographie dans votre classeur de suivi de grossesse !

Au 1er rendez-vous chez ma gynécologue, j’ai pu préparer toutes les questions plus ou moins futiles que j’avais en tête, pour avoir des renseignements et être rassurée sur tout. Je ne me suis pas posé de limite, j’ai laissé mes tabous derrière moi.

En gros, j’ai pu lui parler :

  • des petits saignements que j’avais eu et qui m’avaient inquiétés
  • de mes douleurs aux seins (assez insoutenables)
  • du fait qu’un de mes seins est devenu deux fois plus gros que l’autre (!!)
  • de ma constipation soudaine (habituez-vous, avec la grossesse, on parle aussi de caca)
  • de mes 4 étages sans ascenseur
  • du fait de pouvoir, ou non, prendre l’avion enceinte de 8 mois
  • des signes éventuels pour lesquels je devrai m’inquiéter
  • de mes bizarres envies de sucré et de ma peur de développer un diabète à cause de ma surconsommation, moi qui ne mange quasiment jamais de sucre (par goût)
  • de mon médicament pour ma maladie chronique et sa non compatibilité avec la grossesse
  • Comment ça se va passer par la suite pour le suivi de grossesse (pour le coup je n’ai pas eu de réponse très satisfaisante à cette question, et c’est en partie pourquoi j’écris ce blog !)

Ces questions sont personnelles, le but en vous les dévoilant, est surtout de dire à quel point il ne faut pas avoir peur de parler de tout et être exhaustif.

De son côté, ma praticienne m’a posé une question inattendue :

Avez-vous choisi votre maternité ?

J’en étais à 7 semaines de grossesse, et j’ignorais qu’il fallait s’y prendre si tôt. visiblement, ce n’était pas encore pressé, mais il valait mieux que je commence à me renseigner et ne pas tarder à en choisir une. Désormais, on peut facilement s’y inscrire directement sur internet. Après ma recherche, je noterai que ce n’est pas systématiquement le cas, mais je reviendrai dessus dans un article spécifique.

Ce que je peux en revanche vous dire dès maintenant si vous en êtes au tout début de votre grossesse, c’est que si vous vivez dans une grande ville (et encore plus si vous vivez comme moi à Paris), prenez-vous y le plus tôt possible pour vous inscrire en maternité.
Cela peut être perturbant de le faire alors que vous vous habituez à peine à l’idée que vous allez avoir un enfant, mais cela vous évitera des déconvenues et des listes d’attente interminables. On reviendra dessus plus amplement dans un autre article organisation.

Organisation : Bilan

Voilà où vous pouvez en être pour ce 2e mois en cours de grossesse :

  • vous avez fait votre prise de sang pour la confirmer
  • vous prenez de l’acide folique
  • vous avez pris votre rendez-vous chez votre gynécologue
  • vous vous êtes renseignée sur les maternité, voire vous vous êtes déjà inscrite dans l’une d’entre elles
  • si votre gynécologue le préconise, vous avez fait une échographie de contrôle. J’espère sincèrement que votre bébé en devenir est en pleine santé.
  • Vous avez fait votre prise de sang pour vérifier votre immunité à la toxoplasmose, à la listériose et la rubéole. Elles seront à renouveler tous les mois !

Ce que j’ai à faire pour cette seconde moitié de 1er trimestre :

  • me calmer
  • me renseigner sur les maternités (spoil : ce que je ne ferai pas)
  • reprendre rendez-vous chez ma gynéco pour le 3e mois
  • prendre rendez-vous pour l’échographie du 1er trimestre (votre première échographie si vous n’avez pas eu celle de contrôle. pas de rendez-vous nécessaire si c’est votre gynéco qui s’en occupe !)

 

J’espère que ce petit récits des débuts va vous aider, on se donne rendez-vous bientôt pour la suite des événements du 1er trimestre, assez riche en choses à faire !

 

Et vous, vous avez été un peu perdue au début de votre grossesse ? Vous avez des “trucs” pour vous organiser dans cette nouvelle aventure ? N’hésitez pas à partager tout ça en commentaire !

Firemom a l’impression d’élever un petit goa’uld qui a une fâcheuse tendance à lui appuyer sur la vessie. Phobique de l’administration, elle a eu l’impression de toucher le fond lorsqu’il a fallu envoyer un Cerfa à la CAF.

You Might Also Like

Futur papa : Le syndrome du père inutile

Mal logement : Quelle place pour notre bébé ?

Fatigue : quelques tips pour garder le cap

L’annonce et les premières questions pour un futur papa geek

ORGANISATION GROSSESSE : QUE FAUT-IL FAIRE DURANT LE 3E MOIS ?

DÉSIR D’ENFANT : PRESSION SOCIALE ET LIBERTÉ DE CHOIX

FATIGUE : L’ENNEMI INVISIBLE

MAIS… TU AS SENTI QUE TU ÉTAIS ENCEINTE ? JE SAIS PAS, MAIS CHOISIS BIEN TON GYNÉCOLOGUE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :